Exercices FLE gratuits

Fiches Pedagogiques


level Avancé

Atelier créatif de traduction poétique: "Rendez-vous" de Boris Pasternak (1949) par les élèves de la section bilingue.


La leçon

"Rendez-vous" de Boris Pasternak (1949), traduit en français par les élèves de la section bilingue, niveau avancé

Pour commencer le cours créatif, il serait bien de formuler les objectifs et les méthodes.

  • On ne se voit ni traducteurs, ni poètes professionnels, mais on est capable de s'exprimer et de présenter notre compréhension et notre vision de la vie. Alors essayons de le faire de la façon la plus compliquée et la plus simple à la fois - imaginons-nous les scènes, les personnages et les paysages de l'auteur. Dans ce cas ce sont ceux de Boris Pasternak dans son poème "Rendez-vous" (écrit en 1949) et publié parmi les vers de Iouri Givago dans le roman "Iouri Givago" (1958), puis "dessinons"-les par les mots français, tels que: la neige-la Vierge, la ruelle-belle, le noir-le soir, au coin-au loin etc.
  • Faites attention à la rime et au rythme du poème original de Pasternak, au nombre de vers en strophes et de syllabes dans un vers - on devrait suivre le mètre du texte original, mais notre tâche est d'essayer de saisir les nuances émotionnelles et sensuelles, de s'imaginer le tableau peint par Pasternak... Vous savez bien sûr que son père était peintre (Léonid Pasternak). Regardez le texte original et créez votre propre tableau à travers des mots-images français.
  • Rappelez-vous de la simplicité des poèmes de Pasternak, de leur profondeur ainsi que de sa religiosité et sensibilité exceptionnelle. Ses paroles sont simples, mais pleines de sens!
  • Les jeux de mots chez Pasternak sont un bon exercice pour nous: les yeux comme les cieux, le noir au soir, le fer et le verre etc.
  • Notre activité n'est nullement de la traduction professionnelle ou de la poésie, mais un exercice de créativité et de réalisation personnelle en français!

Pour organiser le travail en classe:

  • on divise le groupe en équipes créatives qui choisissent une strophe appréciée afin de la traduire.
  • le professeur aide les élèves à retrouver les mots-clés dans chaque vers et explique pourquoi ce mot est important dans le texte;
  • on fait des listes de synonymes pour chaque champ lexical, tel que: se battre, combattre, lutter contre, s'opposer, contredire etc;
  • on retrouve les mots de la même fonction syntaxique - adjectifs, verbes, noms etc, tels que: les cheveux blonds, clairs, longs, lisses, frisés etc
  • on répète et on fait attention aux formes verbales: les infinitifs, les participes présent, les formes actives et passives. Il y a des préférences en russe et en français: en russe on préfère les formes actives pour intensifier l'action et en français on emploie aussi bien des formes verbales sans sujet, tels que: partir- partant, briller-brillant, faire- être fait
  • Afin d'encourager les élèves à réaliser ce travail si créatif on devrait les convaincre qu'ils en sont tous capables!

Pour finir en beauté, il serait préférable de présenter le travail des élèves au public: ce serait la meilleure appréciation - celle des camarades et des parents qui seraient fiers des créateurs. Que ce soit la déclamation collective à la soirée de Noël ou durant la semaine de la langue française à l'école, ou encore lors de la publication d'un concours. Les enfants sont toujours passionnés par ces formes de travail en classe.

Voilà le résultat de notre cours , avec pour les francophones la version française de Guy Rancourt du poème de Boris Pasternak:

Б.Пастернак
«Свидание» (1949)
Boris Pasternak
"Rendez-vous"
Guy
Rancourt,
version
française
Traduction des élèves
de la séction bilingue
de l'école 171,
Saint-Pétersbourg

Засыпет снег дороги,

Завалит скаты крыш.

Пойду размять я ноги:

За дверью ты стоишь.


La neige enfouit les routes

Et pèse aux flancs des toits.

Je franchirai la porte

Et t’aurai devant moi.


La neige couvre les ruelles

On ne voit plus de toits

Je sors au petit promenade

Soudain, je trouve à ma porte toi.

(Anne)

Одна, в пальто осеннем,

Без шляпы, без калош,

Ты борешься с волненьем

И мокрый снег жуёшь.


Seule, en manteau d’automne,

Nu-tête et en chaussons,

Luttant avec ton trouble

Et mâchant des flocons.


Debout, en manteau d'automne

Sans gants et sans chapeau,

Ton coeur se trompe de tons

Tu mâches la neige si belle.

(Angela)

Деревья и ограды

Уходят в даль, во мглу.

Одна средь снегопада

Стоишь ты на углу.


Les arbres, les clôtures

Fuyant au loin dans l’ombre…

Debout au coin du mur

Sous la neige qui tombe.


Les arbres, les clôtures

S'enfuient dans le noir

Tu es seule au carrefour

Parmi la neige du soir.

(Micha)

Течет вода с косынки

по рукаву в обшлаг,

И каплями росинки

Сверкают в волосах.


De ton fichu ruisselle

De l’eau dans tes revers.

Des gouttes étincellent,

Rosée dans tes cheveux.


Les gouttes coulant d'écharpe

Partout on voit de l'eau

et la rosée qui brille

aux lisses et claires cheveux

( Eve, Vladimir, Vika, Dacha)

И прядью белокурой

Озарены: лицо,

Косынка, и фигура,

И это пальтецо.


Seule une blonde mèche

Éclaire tous tes traits;

Ton fichu, ta silhouette,

Ton pauvre mantelet.

Ton petit manteau et ton visage

Illuminés par mèche blanche,

Ton foulard à couleur de nuage

T'es jolie et calme comme ange.

(Anne)

Снег на ресницах влажен,

В твоих глазах тоска,

И весь твой облик слажен

Из одного куска.


Neige sur tes paupières,

Et dans tes yeux tourment.

Tu parais tout entière

Faite d’un seul tenant.


La neige aux cils humides,

De la tristesse aux yeux,

T'es faite par Dieu solide

Avec la neige aux cieux.

(Tous)

Как будто бы железом,

Обмокнутым в сурьму,

Тебя вели нарезом

По сердцу моему.


On dirait qu’un tranchet

Trempé dans l’antimoine

Agravé ton portrait

Dans mon cœur d’une entaille.

Comme si le fer

Passer au verre,

Tu m'as coupé

Mon coeur à travers.

(Tous)

И в нем навек засело

Смиренье этих черт,

И оттого нет дела,

Что свет жестокосерд.


Et pour toujours j’y porte

Ces traits pleins de douceur,

Ainsi que nous importe

Si le monde est sans cœur.


Tes traits jolis et humbles

Me font un prisonnier,

Et je m'en fout du monde

Sans coeur et sans pitié.

(Tous)

И оттого двоится

Вся эта ночь в снегу,

И провести границы

Меж нас я не могу.


Aussi ce soir de neige

Se double sous mes yeux,

Aussi ne tracerai-je

De trait entre nous deux.


Et c'est pour ça redouble

Nuit en neige blanche,

Je peux pas faire frontières

Partout on voit des tranches.

(Poline, Tacia, Anastasie, Angela, Anne)

Но кто мы и откуда,

Когда от всех тех лет

Остались пересуды,

А нас на свете нет?


D’où venons-nous, qui sommes-

Nous,de ce monde absents,

Où seuls des commérages

Sont restés de ces ans?


Mais qui sommes-nous et d'où

Quand les années passent,

Et des ragots et traces

La vie s'envole sans nous.

(Tous)


Auteur de l'exercice :



Nina Bykova


Contributrice

Russie
Professeur de français à l'école spécialisée française n°171 à Saint-Pétersbourg, animatrice d'un atelier bilingue pour les amateurs de lecture artistique et analytique de textes russes et français. Elle tient à favoriser l’expression personnelle des élèves par le biais d' exercices créatifs et innovants.

Licence Creative Commons Cette ressource est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution
Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Exercices sur le même thème

N° 20 - 492 Fiches Pedagogiques / Avancé level

» Activités de classe : l'histoire du parfum

Activités pour la classe de FLE portant sur le thème du parfum.

Commencer
N° 37 - 1580 Fiches Pedagogiques / Avancé level

» La Grèce au-dessus des mots français

Savez-vous que le grec et le français présentent beaucoup de similarités ? Si vous désirez découvrir, comprendre et exploiter les échanges, les partag...

Commencer
N° 8 - 890 Fiches Pedagogiques / Avancé level

» Fiche de lecture : la poule aux œufs d'or

Une fable est une courte histoire, écrite le plus souvent en vers, qui vise à donner de façon amusante une leçon de vie. Venez lire la fable de Jean d...

Commencer



Laissez votre commentaire web 2.0



 Commentaires